Gouvernement ouvert dans l'éducation

Dans le cadre de sa Stratégie à moyen terme 2018-21, l’IIPE a lancé un nouveau projet de recherche afin d’analyser en profondeur le mouvement qui se dessine en faveur du gouvernement ouvert et son utilité potentielle pour améliorer la transparence et la redevabilité dans le secteur de l’éducation.

Pour « gouvernement ouvert », il faut entendre ici « l’ouverture des données, processus, décisions et mécanismes de contrôle gouvernementaux pour permettre la participation et la surveillance du public, aux fins d’assurer une éducation inclusive, équitable et de qualité ». Ce mouvement appelle à des interactions renouvelées entre le gouvernement et les citoyens et repose sur les principes de transparence, d’engagement citoyen et de participation mais aussi de réactivité des pouvoirs publics.

Né voici une dizaine d’années, le concept de gouvernement ouvert connaît un regain d’intérêt depuis quelques temps, probablement sous l’effet des progrès récents des technologies de l’information. Cette dynamique repose sur l’hypothèse qu’un essor rapide des nouvelles technologies, conjugué à une demande grandissante pour des gouvernements plus transparents et responsables, incitera les pays à faire preuve d’innovation pour partager les informations avec les citoyens, mais aussi pour les consulter et les impliquer dans les services d’éducation. De plus, en redéfinissant les frontières entre les citoyens et l’État, le gouvernement ouvert pourrait améliorer la transparence et la responsabilité de la gestion des services publics (notamment l’éducation) et, plus généralement, la culture de l’administration publique.

Mais d’importantes pistes de recherche doivent encore être systématiquement explorées, y compris les implications du gouvernement ouvert pour l’éducation et son éventuel impact sur la transparence, la redevabilité et la lutte contre la corruption.

 

Principaux objectifs de la nouvelle recherche de l’IIPE

Dans ce contexte, le nouveau projet de recherche de l’IIPE aura pour but de faciliter une planification plus réactive, efficace et innovante de l’éducation en privilégiant la participation des citoyens. Plus précisément, ses grands objectifs sont les suivants :

  • contribuer à l’émergence d’un consensus sur la signification du concept de gouvernement ouvert dans l’éducation
  • analyser les différentes perceptions sous-tendant les initiatives de gouvernement ouvert dans l’éducation adoptées par les principales parties prenantes
  • définir une liste de critères permettant de maximiser le déploiement réussi d’initiatives de gouvernement ouvert dans l’éducation
  • évaluer spécifiquement l’impact des initiatives de gouvernement ouvert en lien avec les cibles définies dans l’ODD 4
  • avancer des recommandations pour les décideurs et planificateurs de l’éducation sur la manière de prendre des décisions informées relatives à la conception et la mise en œuvre de politiques de gouvernement ouvert dans l’éducation

En 2018, l’IIPE a engagé des travaux préparatoires afin de préciser le concept de gouvernement ouvert dans l’éducation, puis recenser et évaluer les premières initiatives novatrices mises en place dans ce champ particulier. Sur cette base, il a élaboré une proposition de recherche approfondie, qui a été discutée lors d’une réunion d’experts organisée à Saint-Rémy-lès-Chevreuse (France) en janvier 2019.

Revue de la littérature

En 2020, l’Institut a publié une revue de la littérature sur le thème du gouvernement ouvert dans l'éducation, afin de clarifier la confusion conceptuelle autour du terme « gouvernement ouvert », et de définir celui-ci dans le contaxte du secteur éducatif. Cette revue élabore également une « théorie du changement », explorant la relation entre gouvernement ouvert et corruption. Enfin, elle décrit 34 initiatives récentes de gouvernement ouvert menées dans divers contextes à travers le monde.

Sept études de cas

En 2019/20, sept études de cas ont été lancées dans le but d’illustrer la diversité des initiatives de gouvernement ouvert menées dans le secteur éducatif. Chacune d’elles met en avant une dimension spécifique du gouvernement ouvert : l’action publique ouverte, le budget ouvert, la commande publique ouverte, les audits sociaux et le crowdsourcing. Elles portent sur les pays suivants :

Deux études thématiques

Dans le même temps, l’IIPE a lancé deux études thématiques sur le rôle des parents et des comités de gestion scolaire dans la mise en place d’un gouvernement ouvert en Inde et en Afrique sub-saharienne.