Blog post

Gouvernement ouvert et qualité de l'éducation (ODD 4), un regard sur l'Espagne et le Mexique

Maria Fatima Pinho-De Oliveira

professeure au département d'économie et de sciences administratives et coordinatrice des sciences sociales et administratives du décanat de la recherche et du développement à l'Universidad Simón Bolívar, au Venezuela.

Ⓒ SALMONNEGRO-STOCK/Shutterstcok.com

Actuellement, le concept de gouvernement ouvert a gagné en pertinence dans la sphère politique et sociale. Il renvoie à une façon de gouverner qui favorise la transparence, la participation citoyenne et l'accès à l'information par les citoyens, il a sans aucun doute contribué à changer la culture de l'administration gouvernementale au cours de ce siècle. Dans ce contexte, ce blog présente la relation entre le gouvernement ouvert et un secteur fondamental pour le développement des sociétés : l'éducation.

Le gouvernement ouvert et sa relation avec l'éducation

L'éducation joue un rôle crucial dans le façonnement d'individus informés et impliqués dans la société. Dans un monde de plus en plus connecté et numérisé, où l'on parle d'une société de l'information, il est impératif que les gouvernements adoptent des mesures qui favorisent une éducation ouverte et accessible à tous.

Le gouvernement ouvert peut contribuer à améliorer la qualité de l'éducation en permettant aux citoyens d'accéder à des informations pertinentes sur les politiques, les budgets et les résultats de l'éducation. Il facilite également la participation active des étudiants, des enseignants et des parents dans la prise de décision en matière d'éducation.

En ce sens, il est nécessaire d'explorer les possibilités offertes par le gouvernement ouvert pour favoriser une plus grande transparence dans les établissements scolaires, pour promouvoir une participation citoyenne efficace et pour impliquer tous les acteurs concernés dans la conception et la mise en œuvre des politiques éducatives.

Du gouvernement ouvert à l'ODD4

Le gouvernement ouvert et l'éducation de qualité, comme le prévoit le quatrième Objectif de développement durable (ODD 4), sont deux questions clés à l'ordre du jour en l'Espagne et au Mexique. Les deux pays ont reconnu l'importance de promouvoir un système éducatif inclusif, équitable et de qualité comme base du développement durable. Bien que la qualification de "qualité" puisse être interprétée de différentes manières, c’est un concept qui a été transféré de la sphère organisationnelle à la sphère éducative et pour l'UNESCO : la culture est un facteur important qui peut accélérer le développement et assurer sa durabilité.

En ce qui concerne l’ODD 4, l'objectif est d'assurer une éducation inclusive, équitable et de qualité pour tous et toutes. Cela implique non seulement de fournir un accès à une éducation de base universelle, mais aussi d'améliorer les compétences acquises par les élèves, tout en promouvant des valeurs telles que l'égalité des sexes, le respect des droits de l'homme et la durabilité environnementale.

L'Espagne et le Mexique ont soumis au Partenariat pour un gouvernement ouvert, des plans d'action nationaux axés sur les ODD et le secteur de l'éducation.

En Espagne, plusieurs initiatives de gouvernement ouvert ont été mises en œuvre dans le secteur de l'éducation. Par exemple, la participation des citoyens dans les processus de conception des programmes a été encouragée et des plateformes numériques ont été créées pour faciliter l'accès aux informations sur les écoles et les résultats scolaires.

Le Mexique a également pris des mesures pour promouvoir un gouvernement ouvert dans le domaine de l'éducation. Un système national d'évaluation a été mis en place pour améliorer la qualité du système éducatif et plusieurs programmes ont été mis en œuvre.

En résumé, l'Espagne et le Mexique travaillent activement au renforcement du gouvernement ouvert et à l'amélioration de la qualité de l'éducation. Ces initiatives sont fondamentales pour garantir une éducation de qualité, inclusive et équitable, contribuant ainsi à la réalisation de l'ODD 4 : assurer une éducation inclusive, équitable et de qualité pour tous et toutes. Grâce à un gouvernement ouvert et à des mesures concrètes pour améliorer la qualité de l'éducation, l'Espagne et le Mexique s'efforcent de garantir qu'aucun enfant ou jeune ne soit exclu du droit fondamental de recevoir une éducation adéquate.

Des plans d'action à la mise en œuvre

Les résultats de la recherche évaluée par les pairs sur cette étude montrent que, bien que le Mexique ait connu un déséquilibre entre les dépenses d'éducation, les faibles performances des élèves et la satisfaction des parents mexicains quant à l'éducation de leurs enfants, les principales causes étaient le manque d'information des parents et la corruption. Pour remédier à ces deux problèmes, l'Institut mexicain pour la compétitivité (IMCO)a lancé, avec le soutien du réseau Omidyar, la plateforme en ligne Mejora tu Escuela. Résultat : les parents se sentaient plus à même de communiquer avec les enseignants lorsqu'ils disposaient de plus d'informations.

Comme l'Espagne a connu un déclin de la confiance dans ses institutions publiques et un manque d'intérêt des citoyens pour les affaires publiques, son plan d'action s'est concentré sur l'éducation des enfants et des jeunes pour qu’ils deviennent des citoyens responsables, en utilisant les guides éducatifssur le gouvernement ouvert pour l'enseignement primaire, secondaire et supérieur afin que les étudiants comprennent son importance et comment ils peuvent exiger la transparence et participer aux affaires publiques. Pour former le personnel enseignant, ils ont utilisé des MOOC et développé le matériel d'orientation, la formation des étudiants et l'évaluation des projets.

En Espagne, les étudiants sont la population cible, mais les avantages peuvent profiter à l'ensemble de la société.

Il ne fait aucun doute que le Mexique et l'Espagne, par le biais de leurs plans d'action soumis au Partenariat pour un gouvernement ouvert, ont récolté les fruits de l'utilisation de données ouvertes et de l'implication des citoyens. La collaboration entre les gouvernements et la société civile est essentielle pour garantir la mobilisation des parties prenantes et la mise en œuvre d'outils participatifs, tels que les audits sociaux, afin de mener à bien des projets éducatifs sur le gouvernement ouvert.

Maria Fatima Pinho-De Oliveira est professeure au département d'économie et de sciences administratives et coordinatrice des sciences sociales et administratives du décanat de la recherche et du développement à l'Universidad Simón Bolívar, au Venezuela, responsable des projets sur le gouvernement ouvert.

Laissez votre commentaire
L'adresse e-mail ne sera pas publiée.
5 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
  • Vivian

    29.07.2023

    Estas experiencias de Mexico y España pueden ser tomadas como referencias como experiencias de cómo los gobiernos, como responsables de generar acciones orientadas al cumplimiento de los ODS, pueden generar canales abiertos y generar resultados positivos

Latest Blogposts

Restez informés

Inscrivez-vous au buletin ETICO pour recevoir les dernières actualités

Soumettez votre contribution

Apportez votre contribution à la bibliothèque dédiée à la corruption dans l'éducation