Corruption-risk assessment of the Georgian higher education sector

Auteur: 
Muriel Poisson, Jacques Hallak
Editeur: 
IIEP-UNESCO
2018 | 63 p.

Évaluation des risques de corruption dans le secteur de l’enseignement supérieur géorgien

La corruption dans l’éducation représente un obstacle majeur à la réalisation du quatrième objectif de développement durable (ODD 4). Identifier les principaux risques de corruption – comme cela a été fait en Géorgie – et formuler des recommandations concrètes pour les éviter peut aider les responsables politiques et autres acteurs clés du secteur éducatif à réduire les pratiques condamnables et la mauvaise utilisation de fonds, par ailleurs souvent limités, de manière à améliorer la qualité de l’éducation. Ce rapport de l’IIPE-UNESCO présente les conclusions d’une évaluation des risques de corruption dans le système d’enseignement supérieur en Géorgie et avance des recommandations pratiques en vue d’améliorer l’intégrité de l’ensemble du secteur.

À la demande du Premier ministre de Géorgie, l’évaluation des risques s’est concentrée sur le financement, la gestion du personnel universitaire, ainsi que sur les règles d’admission et les examens. L’équipe de l’IIPE a recensé une série de risques relatifs à chacun de ces trois domaines, notamment le financement de la recherche, le recrutement du personnel et la fixation de leurs salaires et de leurs primes, les procédures d’admission aux universités et les cours particuliers, parmi de nombreux autres risques fréquents dans le monde universitaire. Le rapport « Évaluation des risques de corruption dans l’enseignement supérieur géorgien » formule des recommandations pour chacun de ces domaines ainsi que d’autres, plus générales, visant à améliorer la gouvernance du système d’enseignement supérieur dans son ensemble.

Pour consulter et télécharger gratuitement cette étude, cliquer ici.

Pour acheter l'exemplaire papier, cliquez ici.

Série: 
Éthique et corruption dans l’éducation
Langue: 
Anglais