Page de recherche

Page de recherche

Avis de non-responsabilité : L’IIPE ne peut garantir l’exactitude des informations contenues dans ces articles.
Les liens hypertexte vers d’autres sites web n’impliquent ni la responsabilité, ni l’approbation des informations figurant dans ces sites web.

1-10 of 27 results

  • Newspaper

    Le JAMB permet à 390 candidats aveugles de passer leurs examens et procède à 100 arrestations pour triche aux examens

    Niger

    Press

    Christiana T. Alabi - Daily Trust

    Soucieux de renforcer l’intégrité des résultats d’examen, le Joint Admissions Matriculation Board vient d’arrêter 100 candidats dans le pays pour malversation lors de différentes épreuves. Parmi les interpellés, un candidat qui s’était inscrit 64 fois aux épreuves, d’une durée d’une semaine, pour passer l’examen à la place de 64 étudiants avec, en moyenne, trois passages par jour et par centre.

  • Newspaper

    Les rédacteurs de travaux universitaires en passe de perdre un lucratif marché mondia

    Kenya

    Press

    Gilbert Nakweya - University World News

    Les dernières mesures prises par le gouvernement britannique pour mettre fin aux usines à diplôme sont un coup dur pour des milliers d’étudiants et diplômés d’université kenyans, qui avaient fait de la rédaction de travaux universitaires leur principale source de revenus. Comme l’observe un expert des questions d’intégrité dans son blog, ces étudiants estiment rendre un précieux service et ne voient pas en quoi cette pratique est frauduleuse. Ils se considèrent comme des rédacteurs de travaux universitaires, une pratique jugée contraire à l’éthique et qui pourrait nuire à la qualité de l’enseignement supérieur.

  • Newspaper

    Comment les universités peuvent-elles lutter contre la triche des étudiants ?

    Press

    Elena Denisova - University World News

    Que ce soit au sein des universités du Britain’s Russell Group, parmi les athlètes qui postulent dans les universités américaines ou tentent d’y rester, en Suisse, où des échanges de sujets d’examen ont été identifiés, en Australie, où la fraude au contrat se répand, ou encore dans les pays d’Europe de l’Est adeptes du plagiat… – la triche a atteint des niveaux sans précédent entre 2014 et 2017 un peu partout dans le monde. Si les universités se contentent d’affirmer leur intégrité sans prendre de mesures concrètes dans les faits, elles ne doivent pas s’étonner que leurs étudiants ne respectent pas ces principes.

  • Newspaper

    Les journaux prédateurs dans la ligne de mire

    Afrique du Sud

    Press

    Edwin Naidu - University World News

    Selon les résultats d’une enquête du Centre for Research on Evaluation, Science and Technology (CREST) de la Stellenbosch University sur la qualité des publications de recherche d’Afrique du Sud, 4 246 journaux sud-africains sont des publications prédatrices. Plusieurs études indiquent que certains universitaires tombent dans le piège car ils sont tenus de publier des travaux, espèrent obtenir davantage de subventions et veulent améliorer leur réputation dans le monde académique.

  • Newspaper

    Plagiat – comment endiguer ce fléau ?

    Niger

    Press

    Tunde Fatunde - University World News

    Selon un enseignant membre de la National Universities Commission, 60 % des thèses présentées par les étudiants en dernière année contiennent des parties plagiées, sachant que le niveau ressort entre 15 et 20 % pour les mastères et 8 % pour les PhD. Le vice-recteur de la Delta State University a dévoilé ces chiffres dans une tentative d’instiller discipline et honnêteté académiques, l’institution ayant sanctionné plus de 15 maîtres de conférence pour plagiat. Selon une source proche de l’université, les sanctions prononcées ont entraîné des rétrogradations et le gel des promotions pour une période allant de trois à cinq ans.

  • Newspaper

    Devant de nouvelles affaires de triche à l’université d’Auckland, un syndicat met en garde contre les prête plumes

    Nouvelle Zélande

    Press

    John Weeks - Staff

    Le nombre d’étudiants de l’université d’Auckland sanctionnés pour inconduite universitaire est passé à 195 l’an dernier, contre 187 l’année précédente. Les cas de triche mis au jour ont fait ressurgir les inquiétudes face au risque de recyclage des devoirs et la présence, délétère pour l’intégrité scolaire, des prête plumes. Selon le président du syndicat de l’enseignement supérieur, le Tertiary Education Union, les responsables des universités devraient former leurs enseignants aux techniques de lutte contre la fraude : changer fréquemment les sujets et exiger que les étudiants soumettent leur travail via le service antifraude Turnitin.

  • Newspaper

    Acculée, la commission de l’enseignement supérieur de Russie refuse d’aborder la question des thèses falsifiées

    Fédération de Russie

    Press

    - Meduza

    La commission supérieure d’accréditation (VAK) a refusé d’écouter le rapport de la commission de lutte contre les fraudes dans la recherche universitaire (RAN), rattachée à l’Académie des sciences de Russie, sur les brèches à l’intégrité académique repérées dans les thèses. Rejetant la présence des chercheurs de la RAN dans la salle d’audience, le chef de la VAK a également refusé de revoir une thèse plagiée. La VAK a par ailleurs renvoyé les universitaires qui avaient essayé de protester contre ces pratiques frauduleuses.

  • Promouvoir l’intégrité académique à l’université : L’action de l’IRAFPA au Monténégro

    News

    L’Institut International pour la Recherche et l’Action sur la Fraude et le Plagiat Académique (IRAFPA)* est aujourd’hui une institution de référence en matière d’intégrité scientifique – que ce soit par la pertinence de ses méthodologies d’intervention, de ses interventions comme médiateur et en accompagnement individuel, et par ses actions de certification institutionnelle.

  • Newspaper

    L’intelligence artificielle au secours de la lutte contre la fraude scolaire

    Etats-Unis

    Press

    Matthew Lynch - The Tech Edvocate

    Selon l’International Center for Academic Integrity, 68 % des étudiants de premier cycle et 43 % des étudiants de deuxième cycle reconnaissent avoir triché lors d’un examen ou pour un devoir écrit. Plusieurs études font état d’un comportement identique au lycée. La technologie facilite certes la triche mais, de plus en plus, elle simplifie la détection des fraudeurs.

Restez informés

Inscrivez-vous au buletin ETICO pour recevoir les dernières actualités

Soumettez votre contribution

Apportez votre contribution à la bibliothèque dédiée à la corruption dans l'éducation