Page de recherche

Page de recherche

Avis de non-responsabilité : L’IIPE ne peut garantir l’exactitude des informations contenues dans ces articles.
Les liens hypertexte vers d’autres sites web n’impliquent ni la responsabilité, ni l’approbation des informations figurant dans ces sites web.

1-10 of 2849 results

  • Newspaper

    Le plagiat assisté par l'IA ? Le robot ChatGPT dit avoir une réponse à cette question

    Royaume Uni

    Press

    Alex Hern - The Guardian

    Les chefs d'établissement et les professeurs d'université craignent que ChatGPT, qui peut fournir des réponses convaincantes comme provenant d’une personne humaine à des questions d'examen, ne déclenche une vague de tricherie lors des devoirs maison et les examens. Les utilisateurs peuvent poser des questions allant de simples interrogations factuelles à des demandes absurdes et recevoir des réponses cohérentes rédigées en anglais fluide. Les productions émanant de ChatGPT n'ont pas déclenché les détecteurs de plagiat classiques, car le texte qu'il produit n'a jamais été écrit auparavant, ce qui laisse les évaluateurs dans l’impossibilité d’identifier les tricheurs.

  • Newspaper

    Brisban (Australie) : Les universitaires mettent en garde contre une « course à l'armement » dans le domaine de la fraude aux examens

    Australie

    Press

    Nicole Precel and Adam Carey - The Age

    La Tertiary Education Quality and Standards Agency a reçu 385 signalements de tricherie contractuelle au cours du premier semestre 2022, contre 138 en 2021 et 21 en 2020. La tricherie est en train de devenir une sorte de « course à l’armement ». Cela va de la consultation de sites de tricherie pour obtenir la réponse à une seule question, jusqu'à payer des écrivains fantômes pour rendre un sujet entier. Selon un professeur en intégrité académique, une nouvelle arme dans cette course est l'intelligence artificielle, qui génère des essais à partir de presque rien ou résout des problèmes lorsqu'on lui donne la bonne invite.

  • Newspaper

    Pakistan : Huit enseignants fictifs licenciés

    Pakistan

    Press

    Staff report - Pakistan Today

    Le département de l'éducation du Sindh a licencié huit enseignants de différentes écoles publiques en raison de leur absence au travail au cours des deux dernières années. Bien qu'ils aient vécu à l'étranger, ils continuaient à percevoir des salaires de leurs établissements. Les responsables de l'éducation tentent d'identifier d'autres enseignants fictifs afin d'améliorer le système éducatif du Sindh.

  • Newspaper

    Le directeur d'une université et son conseil d'administration condamnés pour outrage à magistrat

    Kenya

    Press

    Capital News - University World News

    Le vice-chancelier de l'université d'Egerton et huit membres du conseil de l'université ont été condamnés à 30 jours de prison pour n'avoir pas exécuté une décision de justice leur ordonnant de verser aux enseignants l’intégralité de leurs salaires. Le chapitre du syndicat du personnel académique de l'université d'Egerton (UASU) avait déposé une plainte pour outrage après que l'université eut imposé une réduction de 40 % des salaires en 2020, mesure présentée comme provisoire à l'arrivée de la pandémie de COVID-19. Le Conseil n'avait toutefois pas pu démontrer la nécessité de cette mesure.

  • Newspaper

    EducatioLa plateforme en ligne Education Report Card aide les écoles indonésiennes à apporter des améliorations axées sur des donnéesn Report Card helping schools make data-driven improvements

    Indonésie

    Press

    Indriani Kenzu - University World News

    En Indonésie, les écoles et les régions peuvent désormais utiliser les données de la plateforme Education Record Card pour identifier les problèmes, trouver des solutions et améliorer la qualité de l'enseignement et la répartition équitable des résultats d'apprentissage. À la suite de plusieurs améliorations recommandées par la plateforme, le collège Al Mujahidin a rédigé des modules d'enseignement et des objectifs d'apprentissage. De même 80 % des enseignants ont mis en place un apprentissage différencié et les résultats des élèves se sont améliorés.

  • Newspaper

    Augmentation du nombre de candidats au GCSE et au A-level sanctionnés pour « mauvaise pratique » en Angleterre

    Royaume Uni

    Press

    Richard Adams - The Guardian

    Selon Ofqual, l'organisme de réglementation des examens pour l'Angleterre, plus de 4 300 candidats ont été sanctionnés pour avoir triché cette année lors des examens A-level et GCSE. 2 000 candidats pris en possession d'un téléphone portable ont vu leurs notes réduites, tandis qu'environ 1 500 étudiants ont reçu un avertissement. En outre, 800 candidats ont été pénalisés par l'annulation de leur examen. L'Ofqual a également publié son rapport sur le déroulement de la série d'examens 2022, dans lequel il indique que 14 écoles et collèges ont signalé des cyberattaques visant à accéder aux logiciels d'administration des examens ou aux travaux des étudiant.

  • Newspaper

    Afrique du Sud : L’UMALUSI préoccupé par les allégations de tricherie impliquant certains candidats et enseignants

    Afrique du Sud

    Press

    Government of South Africa (Pretoria) - All Africa

    Le Quality Council for General and Further Education and Training (Umalusi) est préoccupé par les allégations de tricherie impliquant des candidats et des enseignants. Selon ce qui a été rapporté, les candidats en question ont payé des enseignants pour avoir accès aux réponses postées sur un groupe WhatsApp pendant les pauses toilettes et alors que les examens étaient en cours. Alors qu'une enquête est menée par le Département de l'éducation de base, le directeur général d'Umalusi a rassuré le public en affirmant que des mécanismes d'assurance qualité rigoureux et solides seront utilisés pour sauvegarder l'intégrité et la crédibilité du National Senior Certificate.

  • Newspaper

    L'APLC propose d’insérer au programme de l’éducation nationale un cours de lutte contre la corruption

    Congo RD

    Press

    Jonathan Fuanan - Radio Okapi

    L'Agence de prévention et de lutte contre la corruption (APLC), encourage le gouvernement à insérer dans le programme national d’enseignement un cours de lutte contre la corruption de l'école maternelle à l'université. Selon la coordonnatrice adjointe de l’APLC, la sanction n’est pas le seul remède pour éradiquer ou éliminer la corruption. APLC travaille pour sensibiliser les Congolais à changer des mentalités et à intégrer une nouvelle culture d’intégrité.

  • Le gouvernement ouvert donne du pouvoir aux élèves, du Portugal au Pérou

    News

    De nouveaux ordinateurs, des équipements de loisirs, un jardin scolaire ou du matériel de recyclage ? Au Portugal, les élèves ont leur mot à dire. Depuis six ans, le ministère de l'Education a mis en place une initiative de budgétisation ouverte – Orçamento Participativo das Escolas, ou OPEscolas – qui touche quelque 200 000 jeunes dans 90 % des écoles publiques du pays.

  • Newspaper

    Maroc : 80 % des titulaires de doctorat sont insatisfaits du processus de recrutement

    Maroc

    Press

    Wagdy Sawahel - University World News

    La plupart des titulaires de doctorat au Maroc ne font pas confiance aux processus suivis par les universités pour le recrutement des professeurs assistants, en raison de soupçons d'affiliation politique, de népotisme et de corruption. Ainsi, 80 % des titulaires de doctorat ont indiqué que l'existence de plusieurs pratiques contraires à l'éthique est la principale raison de leur défiance, notamment l'affiliation politique (86 %), la corruption (68,3 %), les relations, les affinités et les relations familiales (48,8 %). Plus de 88% de ceux qui ont obtenu leur doctorat au cours de l'année écoulée ont déclaré qu'ils n'avaient pas eu la chance de passer l'entretien oral de recrutement. Seuls 3 % ont indiqué avoir eu deux entretiens.

Restez informés

Inscrivez-vous au buletin ETICO pour recevoir les dernières actualités

Soumettez votre contribution

Apportez votre contribution à la bibliothèque dédiée à la corruption dans l'éducation