Page de recherche

Page de recherche

Avis de non-responsabilité : L’IIPE ne peut garantir l’exactitude des informations contenues dans ces articles.
Les liens hypertexte vers d’autres sites web n’impliquent ni la responsabilité, ni l’approbation des informations figurant dans ces sites web.

1-10 of 420 results

  • Newspaper

    Le gouvernement veut garantir l’intégrité dans les examens nationaux

    Indonésie

    Erika Anindita - The Jakarta Post

    Mardi dernier, le ministre de la culture et de l’éducation a déclaré que le gouvernement voulait renforcer les normes d’intégrité lors du déroulement des examens nationaux de 2016. A cette fin, le Ministère de l’éducation et de la culture va utiliser un baromètre, à savoir l’index d’intégrité des examens (IINU), qui mesure le pourcentage de copies d’examens ne comportant aucun signe de tricherie.

  • Newspaper

    Une école renvoie son directeur soupçonné d’être mêlé à des fraudes aux examens

    Nigéria

    - The Guardian Nigeria

    Dans le contexte de la récente fermeture, par le gouvernement de l’état de Lagos, de l’Ecole Internationale Nodos à Ojo qui serait impliquée dans des fraudes lors des examens du certificat secondaire du Conseil national des examens (NECO), le directeur de l’école a été démis de ses fonctions. Okafor a aussi déclaré qu’il a été demandé à tous les enseignants également complices de ces mauvaises pratiques ayant conduit à la fermeture de l’école, de démissionner de leurs postes.

  • Newspaper

    Enquête sur 82 étudiants soupçonnés d’avoir triché

    Namibie

    - New Era Staff Reporter

    Le ministre de l’éducation, des arts et de la culture enquête sur 82 étudiants qui auraient triché lors de leurs examens externes en Octobre et Novembre de cette année. Il a refusé de désigner les écoles ou régions d’où venaient ces étudiants, mais a indiqué qu’ils proviennent de trois établissements différents. Un des correcteurs a dit que, quand les copies ont été corrigées, il était apparu que plusieurs étudiants avaient donné les mêmes réponses.

  • Newspaper

    À Paris, une école de commerce était une usine à clandestins

    France, Chine

    Christophe Cornevin - Le Figaro

    Une des plus grosses filières d'immigration clandestine chinoise jamais mise au jour en France avait pour pivot central une école de commerce privée ayant pignon dans le XVe arrondissement. Ce réseau a permis d'acheminer chaque année vers la France entre 500 et 1000 clandestins chinois, essentiellement des garçons de 20 à 25 ans Une fois en France, des certificats de scolarité, des bulletins de notes et la délivrance de diplômes plus vrais que nature leur permettaient ensuite de s'établir durablement sauf que ces «diplômés» n'ont jamais mis les pieds dans une salle de classe.

  • Newspaper

    Allégations de pots-de-vin, corruption et scandales sexuels dans les universités

    Congo RD

    - University World News

    Des allégations de corruption et d’immoralité au sein de la communauté universitaire congolaise ont été dévoilées dans le nouvel ouvrage d’un ancien ministre de l’éducation actuellement professeur de langues à l’université de Kinshasa. Il propose de réduire le nombre d’étudiants à un niveau gérable pour assurer l’efficacité pendant les examens et les délibérations des enseignants.

  • Newspaper

    Les étudiants engagent des imposteurs pour passer leurs examens d’anglais

    Viet Nam

    - vietnam.net

    Les diplômes d’anglais étant de plus en plus demandés par les employeurs et les universités, des étudiants ont recours à des imposteurs engagés pour passer leurs examens d’anglais à leur place. La police du district de Thu Duc à Ho Chi Minh Ville enquête sur une affaire dans laquelle 34 étudiants de l’université d’agriculture et de sylviculture de HCM ont engagés des imposteurs pour leurs examens d’anglais. L’an dernier, 10 imposteurs ont été démasqués. Entre temps, les universités qui demandent aux étudiants de passer les tests de TOEFL, TOEI ou IELTS pour leurs diplômes d’anglais de fin d’études, ont reçu de nombreux faux certificats.

  • Newspaper

    Examens d’entrée complètement injustes

    Zimbabwe

    Bornwise Mtonzi - The Herald

    La semaine dernière, le ministre de l’éducation primaire et secondaire a vivement critiqué les parents ayant payé les droits d’examen d’admission dans le secondaire, disant qu’ils le faisaient à leurs risques et périls car le gouvernement a défini une date d’inscription pour toutes les écoles du pays. Il a déclaré que les examens d’entrée étaient interdits depuis longtemps par son ministère, qu’ils restaient illégaux et ne devraient pas perdurer. Les inscriptions des élèves dans le secondaire pour l’année prochaine ont commencé hier, et les parents doivent utiliser les résultats obtenus par leurs enfants en dernière année d’école primaire.

  • Newspaper

    Une carte sécurisée en guise de diplôme pour lutter contre la fraude

    France

    Hugues Lefèvre - Le Figaro

    Pour la première fois en fin novembre, les 500 étudiants de la dernière promotion de l’INSA Toulouse ont reçu, lors de leur remise de diplôme, une carte sécurisée attestant de l’authenticité de leur diplôme d’ingénieurs. L’objectif de l’opération est de lutter contre la triche et la contrefaçon. Les cartes remises aux étudiants est protégée de la falsification par un marqueur à base de nanoparticules invisibles à l’œil nu.

  • Newspaper

    L’Inde championne des faux diplômes

    Inde

    Julien Bouissou - Le Monde.fr

    En Inde, la fraude universitaire est un sport national qui se pratique à tous les échelons. A commencer par l’ancienne première ministre jusqu’à l’ancien ministre de la justice de Delhi, dont le diplôme… en droit serait un faux. L’inflation de faux diplômes est sans doute liée au manque d’universités dans le pays, avec des taux de sélection parmi les plus sévères au monde. Et partir faire ses études à l’étranger est tellement coûteux que la contrefaçon de diplômes d’universités internationales prolifère.

  • Newspaper

    Fuite sur un sujet d’examen en sciences de la vie : déclenchement d’une enquête

    Afrique du Sud

    - SAnews.gov.za

    Pretoria: Selon une annonce faite par le ministre de l’éducation primaire et secondaire mardi dernier, un groupe de travail a été constitué pour découvrir comment un sujet de sciences de la vie de l’examen d’entrée à l’université a été divulgué à Limpopo. L’équipe sera chargée de trouver l’origine de ce manquement aux règles de sécurité, ainsi que l’étendue de l’accès à ce document. Parmi les conséquences possibles de cette fuite, les élèves de l’école concernée pourraient être obligés de passer l’examen à nouveau.

Restez informés

S'abonner au bulletin ETICO

Soumettez votre contribution

Apportez votre contribution à la bibliothèque dédiée à la corruption dans l'éducation