Page de recherche

Page de recherche

Avis de non-responsabilité : L’IIPE ne peut garantir l’exactitude des informations contenues dans ces articles.
Les liens hypertexte vers d’autres sites web n’impliquent ni la responsabilité, ni l’approbation des informations figurant dans ces sites web.

1-10 of 79 results

  • Newspaper

    L’éducation au Baloutchistan

    Pakistan

    Munaj Gul - Academia

    Les enseignants et les écoles fantômes sont la plaie du système éducatif dans les zones rurales du Baloutchistan et le pays doit prendre des mesures concrètes pour réparer les dégâts infligés aux enfants, dont l’avenir est ainsi compromis. La plupart des établissements publics n’ont pas les installations de base – murs d’enceinte, toilettes, eau potable, électricité et même enseignants – sans parler des supports d’apprentissage comme les manuels scolaires ou d’autres infrastructures essentielles. Les enseignants qui s’absentent volontairement continuent de toucher leurs salaires et un grand nombre d’entre eux sont recrutés en fonction de leur affiliation politique plutôt que de leurs qualifications et de leur niveau d’études.

  • Promouvoir la responsabilité par l’information : la contribution des données ouvertes sur les écoles

    News

    Six études de cas menées en Asie et dans le Pacifique analysent la manière dont les données ouvertes sur les écoles peuvent améliorer la transparence et la responsabilité au sein des systèmes éducatifs.

  • Newspaper

    Le président Museveni renvoie six cadres du ministère de l’Éducation, pour corruption

    Ouganda

    Stephen Kafeero - All Africa

    Six hauts responsables du ministère de l’Éducation ont été relevés de leurs fonctions dans le cadre d’une affaire de corruption de grande ampleur qui dure depuis plus de 20 ans, sur fond d’abus de pouvoir, de marchés bidons et de détournement de fonds publics. Le président a également ordonné le « démantèlement avec effet immédiat » du comité des contrats, rattaché au même ministère, pour « mauvaise gestion du processus de passation de marchés dans certaines écoles primaires d’Ouganda dépendant du ministère de l’Éducation et des sports ».

  • Newspaper

    Contrôler le versement des fonds UBE pour éviter la corruption

    Nigéria

    Azeezat Adedigba - Premium Times

    Un avocat confirmé et défenseur des droits de l’homme appelle à un contrôle et une utilisation plus efficaces des ressources du Fonds pour l’éducation universelle de base (UBE). Cette subvention annuelle du gouvernement fédéral est censée aider les États à moderniser leurs écoles primaires et offrir ainsi à tous les écoliers du pays une éducation de qualité. Le militant entend alerter sur les risques très probables de détournement par des politiciens désespérément en quête de liquide pour acheter des votes en vue des prochaines élections générales du pays. Il a rappelé que la Banque mondiale avait accordé au Nigéria 611 millions de dollars (219 milliards de nairas) pour financer ce dispositif.

  • Newspaper

    Rapport d’enquête du NAB sur une affaire de corruption de 4 milliards de roupies entachant le programme de réforme de l’éducation du Premier ministre

    Pakistan

    New Desk - Pakistan Today

    Le bureau national de la moralisation de la vie publique (NAB) a commencé à recueillir des éléments autour des allégations de corruption et de gabegie financière entachant le programme de réforme de l’éducation du Premier ministre. Les sommes en jeu dépasseraient les 4 milliards de roupies. L’ancien Premier ministre avait alloué une enveloppe de ce montant pour améliorer l’état de 423 établissements publics fédéraux d’enseignement qui relèvent de la compétence de la division de l’administration et du développement de la capitale (CADD), par le biais du programme de réforme de l’éducation du Premier ministre. Les cas de corruption et de mauvaise gestion financière concerneraient des travaux de peinture, l’achat de mobilier ou encore des projets de construction et de rénovation.

  • Newspaper

    Le système d’éducation de l’Afghanistan victime d’une corruption endémique

    Afghanistan

    Alex Cooper - OCCRP

    Alors qu’une nouvelle année scolaire démarre dans un Afghanistan toujours en pleine insécurité, la corruption sévit plus que jamais dans le système éducatif du pays, qui conserve d’anciennes coutumes empêchant bon nombre d’élèves et d’enseignants qualifiés de rejoindre les salles de classe. Les problèmes de violence et de corruption ne peuvent pas être résolus par la seule intervention des autorités locales. Depuis 2016, la recrudescence des violences a entraîné la fermeture de plus de 1 000 établissements et, selon un rapport établi par les instances indépendantes anticorruption, la corruption est en train de « détruire » le système éducatif afghan et le pays.

  • Newspaper

    Le gouvernement fédéral va enquêter sur les universités disposant de multiples comptes

    Nigéria

    - The Nation

    Le gouvernement fédéral annonce l’ouverture immédiate d’une enquête sur les universités qui, parce qu’elles possèdent plusieurs comptes, violent la politique relative au compte de trésorerie unique censée endiguer la corruption dans les universités du pays. Il précise par ailleurs que des mesures concrètes seront prises pour protéger les lanceurs d’alerte au titre de la croisade menée actuellement dans le pays contre la corruption. Enfin, le gouvernement indique rechercher des sources de financement alternatives pour améliorer les infrastructures des universités du pays.

  • Newspaper

    Le ministre doit mettre fin aux utilisations abusives supposées des fonds destinés aux étudiants

    Zimbabwe

    Kudzai Mashininga - University World News

    Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la science et de la technologie du Zimbabwe doit affronter une enquête portant sur des allégations d’utilisation abusive de quelque 450 000 dollars destinés à l’origine aux étudiants, ces derniers l’ayant appelé à rembourser cet argent et à démissionner. Selon l’acte d’accusation préparé par la commission anti-corruption, le ministre aurait utilisé une partie de cet argent pour financer ses soutiens politiques dans l’espoir de récupérer son siège lors des prochaines élections générales de 2018. Son adjoint aurait ainsi créé une société à laquelle les universités étaient tenues d’acheter tous leurs équipements.

Restez informés

S'abonner au bulletin ETICO

Soumettez votre contribution

Apportez votre contribution à la bibliothèque dédiée à la corruption dans l'éducation