Page de recherche

Page de recherche

Avis de non-responsabilité : L’IIPE ne peut garantir l’exactitude des informations contenues dans ces articles.
Les liens hypertexte vers d’autres sites web n’impliquent ni la responsabilité, ni l’approbation des informations figurant dans ces sites web.

1-10 of 635 results

  • L’IIPE à la Conférence internationale annuelle pour l’intégrité (CIAI) au Pérou

    News

    À l’invitation du bureau du Contrôleur général de la République du Pérou, l’IIPE a participé à l’édition 2018 de la Conférence internationale pour l’intégrité (CIAI), organisée à Lima (Pérou) les 6 et 7 décembre 2018. Cette manifestation annuelle entend « créer un espace de discussion sur les différents mécanismes de supervision à la disposition des gouvernements et sur les dernières évolutions en la matière dans le monde ».

  • Newspaper

    L’université de Makerere approuve une nouvelle politique de lutte contre le harcèlement sexuel

    Ouganda

    Damali Mukhaye - All Africa

    Le conseil de l’université de Makerere a approuvé la politique révisée de lutte contre le harcèlement sexuel visant à éradiquer les comportements abusifs omniprésents au sein de l’institution. Le vice-recteur a indiqué que dorénavant, l’ensemble du personnel, enseignants et autres, devait déclarer d’éventuelles relations avec des étudiants, précisant également que « en cas de dénonciations non suivies d’effet, les responsables seront passibles de sanctions ».

  • Promouvoir la responsabilité par l’information : la contribution des données ouvertes sur les écoles

    News

    Six études de cas menées en Asie et dans le Pacifique analysent la manière dont les données ouvertes sur les écoles peuvent améliorer la transparence et la responsabilité au sein des systèmes éducatifs.

  • Newspaper

    Les règles anti-plagiat vont-elles améliorer la crédibilité des chercheurs ?

    Inde

    Shuriah Niazi - University World News

    L’University Grants Commission (UGC) a introduit de nouvelles règlementations pour prévenir le plagiat et l’inconduite universitaire chez les étudiants. Chaque établissement doit à cet effet introduire un mécanisme visant à mieux sensibiliser à la conduite responsable des recherches et des activités académiques, promouvoir l’intégrité universitaire et lutter contre le plagiat. Le ministère de Développement des ressources humaines a indiqué lors d’une réunion entre vice-recteurs qu’un logiciel anti-plagiat serait mis gratuitement à la disposition de tous les établissements d’enseignement supérieur. Mais la détection des ressemblances n’est possible que lorsqu’il existe une version en ligne des matériaux originels, sachant que le plagiat n’est pas seulement un problème de textes similaires mais aussi de chiffres, de tableaux et de photographies copiés puis recyclés.

  • Renforcer l’intégrité et combattre la corruption dans l’enseignement supérieur

    News

    Un groupe de responsables du Kosovo* a participé à une visite d’étude visant à tirer parti de l’expérience de la Suisse, un pays qui s’est efforcé de relever le défi de l’intégrité dans l’enseignement supérieur.

  • Pour des codes de déontologie efficaces dans les établissements d’enseignement supérieur

    News

    L’IIPE et allé à la rencontre de jeunes professionnels d’Allemagne, de Géorgie, du Moldova et d’Ukraine à l’université de Duisburg et Essen.

  • Newspaper

    Plagiat : le ministère des Ressources humaines agite des menaces de licenciement et de renvoi pour les enseignants et les étudiants

    Inde

    - The Times of India

    Avec les nouvelles règles en matière de plagiat élaborées par l’University Grants Commission (UGC) de New Delhi et approuvées par le ministère du Développement des ressources humaines, les étudiants chercheurs et les enseignants convaincus de plagiat pourraient être renvoyés de l’université et licenciés En mars dernier, l’UGC a approuvé des sanctions progressives pour les affaires de plagiat. Les étudiants remettant des travaux présentant entre 40 et 60 % de similitudes se verront privés de nouvelle soumission pendant un an. En cas de concordances supérieures à 60 %, leur inscription sera annulée.

  • Newspaper

    La faculté de médecine de Tokyo accusée d’avoir « modifié les notes des étudiantes aux examens »

    Japon

    - BBC News

    Les médias sociaux se sont insurgés en apprenant que l’une des plus prestigieuses facultés de médecine du Japon aurait falsifié les notes des étudiantes lors de l’examen d’entrée. La faculté de médecine de Tokyo aurait commencé à procéder ainsi dès 2011 afin d’atteindre un quota de 30 % de femmes admises. La direction de cet établissement privé a indiqué vouloir enquêter. Les internautes s’en sont pris au gouvernement à cette occasion, soulignant toute l’ironie de la situation, dans la mesure où le Premier ministre s’était engagé à accroître la participation des femmes à la population active. C’est le plus grand quotidien du pays, Yomiuri Shimbun, qui a publié de l’article consacré aux statistiques d’admission, à l’origine des plaintes.

Restez informés

S'abonner au bulletin ETICO

Soumettez votre contribution

Apportez votre contribution à la bibliothèque dédiée à la corruption dans l'éducation