Page de recherche

Page de recherche

Avis de non-responsabilité : L’IIPE ne peut garantir l’exactitude des informations contenues dans ces articles.
Les liens hypertexte vers d’autres sites web n’impliquent ni la responsabilité, ni l’approbation des informations figurant dans ces sites web.

1-10 of 16 results

  • Newspaper

    Évaluations en ligne : inquiétudes quant aux tricheries des étudiants

    Nouvelle Zélande

    Daisy Hudson - Otago Daily Times

    Dans le sillage des confinements dus à la COVID-19, on a signalé de multiples cas de fautes pendant les évaluations en ligne : plagiat, utilisation de notes de cours, service de partage de fichiers en ligne, utilisation des téléphones portables, et collaboration entre élèves. Cinq des huit universités néo-zélandaises ont constaté une hausse des cas de tricherie en 2020 par rapport à l’année précédente : 258 % à l’université de Canterbury, 104 % à l’université de Lincoln, 61 % à l’université de Waikato, 21 % de l’université de Victoria et 10 % à l’université de Massey.

  • Newspaper

    Devant de nouvelles affaires de triche à l’université d’Auckland, un syndicat met en garde contre les prête plumes

    Nouvelle Zélande

    John Weeks - Staff

    Le nombre d’étudiants de l’université d’Auckland sanctionnés pour inconduite universitaire est passé à 195 l’an dernier, contre 187 l’année précédente. Les cas de triche mis au jour ont fait ressurgir les inquiétudes face au risque de recyclage des devoirs et la présence, délétère pour l’intégrité scolaire, des prête plumes. Selon le président du syndicat de l’enseignement supérieur, le Tertiary Education Union, les responsables des universités devraient former leurs enseignants aux techniques de lutte contre la fraude : changer fréquemment les sujets et exiger que les étudiants soumettent leur travail via le service antifraude Turnitin.

  • Améliorer la transparence et la responsabilité grâce à l'accès public aux données scolaires

    News

    Lundi 10 octobre, un groupe de décideurs et de responsables de haut niveau dans l'éducation, venus de sept pays de la région, se réunissent à Sydney, en Australie pour le début de la visite d'étude ‘My School’. Cette activité de quatre jours, organisée par l’Agence australienne des programmes d’études, d’évaluation et d'information (ACARA) et l'Institut international de planification de l'éducation de l'UNESCO (IIPE), étudiera comment les données ouvertes peuvent servir à améliorer la transparence et la responsabilité dans les écoles de la région Asie-Pacifique.

  • Newspaper

    Selon des chercheurs, les étudiants ne comprendraient pas la notion de « plagiat »

    Nouvelle Zélande

    John Elmes - Times Higher Education

    Les étudiants « ne comprennent pas » ce qu’est le plagiat ni la raison pour laquelle ils doivent l’éviter, affirme dans un nouveau travail un chercheur de l’université d’Otago. Selon lui, les universités devraient sans doute revoir leurs politiques de lutte contre le plagiat pour en supprimer tout ce qui peut « influencer ou dérouter les étudiants de manière contreproductive ». Ce travail qualitatif publié dans Higher Education a constaté que si les étudiants « connaissent la notion de plagiat » et sont convaincus que ceux qui « trichent intentionnellement trompent en fait tous les autres », ils ignorent totalement les conséquences d’un plagiat involontaire.

  • Newspaper

    La police enquête sur un service de "tricherie" pour les étudiants à l'université

    Nouvelle Zélande

    - ONE News

    Les autorités de l'éducation et de la police enquêtent sur des allégations de tricherie massive de la part d'étudiants internationaux dans des instituts du tertiaire à travers le pays. L'homme qui a rapporté ces faits prétend qu'on lui a proposé de rédiger des travaux écrits pour des étudiants de diverses universités qui n'étaient pas au niveau linguistique.

  • Newspaper

    600 étudiants de l'Université d'Otago ont fait l'objet de mesures disciplinaires

    Nouvelle Zélande

    Alison Rudd - Otago Daily Times

    Plus de 600 étudiants de l'Université d'Otago ont fait l'objet de mesures disciplinaires l'année dernière, pour des comportements criminels ou à l'origine de troubles et pour tricherie – falsification de résultats d'examens ou de documents, plagiat, vols de travaux ou de biens d'autres étudiants, déclenchements de feux, agressions, introduction dans des lieux non autorisés, dégâts volontaires, et comportements agressifs.

  • Newspaper

    Tricher ne profite pas

    Nouvelle Zélande

    - The New Zealand Helard

    La triche est en augmentation de plus de 20 pour cent dans la plus grande université du pays : 201 cas ont été identifiés, contre 166 en 2007 alors même que les effectifs sont restés stables, à 38 550. Les méthodes sont plus ou moins originales, comme l'utilisation d'un téléphone portable, l'introduction en douce de notes, de matériel, de calculatrices, de dictionnaires ou d'appareils électroniques interdits ou encore les réponses rédigées avant le début des examens.

  • Newspaper

    Un projet de loi dans l'éducation pour améliorer la sécurité et la responsabilité en Nouvelle-Zélande

    Nouvelle Zélande

    Chris Carter - United Nations Public Administration Network

    Le Projet de loi d'amendement de l'enseignement propose la création d'un programme d'information qui permettra d'identifier les enseignats qui enseignent sans autorisation de pratiquer. De plus, le projet de loi clarifie le rôle des conseils d'établissement et accroît la flexibilité en période d'élection du conseil d'administration, de sa constitution et de la mise en place de conseils alternatifs.

Restez informés

S'abonner au bulletin ETICO

Soumettez votre contribution

Apportez votre contribution à la bibliothèque dédiée à la corruption dans l'éducation