Page de recherche

Page de recherche

Avis de non-responsabilité : L’IIPE ne peut garantir l’exactitude des informations contenues dans ces articles.
Les liens hypertexte vers d’autres sites web n’impliquent ni la responsabilité, ni l’approbation des informations figurant dans ces sites web.

1-10 of 338 results

  • Ethics and corruption in education: A capacity building programme

    Improving transparency and accountability in education is a precondition to the attainment of the Sustainable Development Goals. At the same time, an education sector free of corruption is imperative to the promotion of a culture of ethics. These...

    IIEP

    Paris, IIEP, 2018

  • Newspaper

    Première enquête du Groupe de travail du ministère de l’Éducation contre les abus sexuels

    Corée R

    Press

    Aimee Chung - University World News

    La semaine dernière, à la suite d’une pétition déposée par une dizaine d’étudiants dénonçant des inconduites sexuelles envers des étudiantes et des cas de violence à l’encontre des étudiants, le ministère de l’Éducation de la Corée du Sud et la police de Séoul ont lancé une enquête dans l’une des universités de la ville. C’est la première intervention du Groupe de travail du ministère de l’Éducation contre les abus sexuels, institué en février.
    Pour le directeur général d’un syndicat national des étudiants diplômés, « les enseignants exercent une autorité bien trop grande sur leurs étudiants. C’est difficile de changer de professeur superviseur ou de le confronter parce que c’est lui qui détient toutes les clés, pour soutenir une thèse, obtenir une bourse d’étude ou avoir un poste d’assistant. »

  • Newspaper

    Des universitaires appellent à réformer un organisme impliqué dans un scandale aux examens

    Nigéria

    Press

    Tunde Fatunde - University World News

    Plusieurs universitaires nigérians réclament la décentralisation et la modernisation du Joint Admissions and Matriculation Board (JAMB), le seul organisme autorisé par la loi à faire passer les examens d’entrée pour tous les établissements d’enseignement supérieur du pays, afin de pouvoir un jour éradiquer la corruption qui le gangrène. Depuis plusieurs semaines, le JAMB a attiré l’attention des médias à la suite des audiences publiques portant sur plusieurs cas de corruption, liés notamment à la vente des cartes officielles biométriques émises par le JAMB pour l’enregistrement en ligne des candidats.

  • Newspaper

    L’impunité explique la corruption omniprésente sur les campus ukrainiens

    Ukraine

    Press

    Tetiana Kuznetsova - UNIAN

    L’opinion publique s’est déchaînée sur les réseaux publics tout au long du weekend contre une décision de justice annulant la suspension du recteur d’une faculté de médecine de Kiev. Il n’est pas rare en Ukraine que les tribunaux prennent le parti des recteurs, doyens et autres professeurs qui, en plus d’être impliqués dans des scandales et des batailles avec l’administration, sont ouvertement corrompus. Les lourdes peines prévues en cas de corruption avérée, qui peuvent aller jusqu’à cinq à sept ans d’emprisonnement, ne semblent pas dissuader ceux qui se laissent tenter puisque, très souvent, ils bénéficient d’une totale impunité.

  • L’intégrité dans l’enseignement supérieur

    News

    Un groupe de responsables du Monténégro s’est rendu en Suisse pour une visite d’étude afin de s’inspirer de l’expérience genevoise de promotion de l’intégrité dans l’enseignement supérieur

  • Newspaper

    Le vice-recteur accusé d’avoir abusivement accordé un diplôme à l’ancienne première dame du pays

    Zimbabwe

    Press

    Kudzai Mashininga - University World News

    Le vice-recteur de l’université du Zimbabwe vient d’être arrêté pour avoir attribué « de manière corrompue » en 2014 un diplôme de docteur en philosophie à l’ancienne première dame du pays. Un autre professeur de la même université, censé avoir supervisé les travaux de cette « étudiante », est également sous le coup d’une enquête. Depuis 2014, des rumeurs circulaient sur la validité de ce doctorat mais aucune action n’avait été engagée à l’encontre de l’épouse du président du pays. Il a fallu atteindre novembre dernier et la démission forcée de l’ancien homme fort du Zimbabwe pour que les choses changent.

Restez informés

Inscrivez-vous au buletin ETICO pour recevoir les dernières actualités

Soumettez votre contribution

Apportez votre contribution à la bibliothèque dédiée à la corruption dans l'éducation