09.10.2017 | NEWS

ETICO fait peau neuve et poursuit sa lutte contre la corruption dans l’éducation

Aujourd’hui, l’Institut international de planification de l’éducation de l’UNESCO (IIPE-UNESCO) redouble d’efforts dans la lutte contre la corruption dans l’éducation en optimisant les ressources, les fonctionnalités et les outils de sa plate-forme ETICO. Cette communauté d’internautes du monde entier donne aux utilisateurs un accès direct à des connaissances utiles, pratiques et à jour, à des outils de diagnostic ainsi qu’à des modèles de stratégies pour être mieux informé des moyens les plus efficaces pour combattre la corruption à l’échelle locale et globale.

« Améliorer la transparence, tant au sein des gouvernements qu’au niveau de l’aide internationale, est une priorité dans le nouvel ordre du jour mondial. C’est ce qu’établissent de manière explicite les Objectifs de développement durable no 4, 16 et 17. Avec la consolidation de la plateforme ETICO, l’IIPE réaffirme son engagement de longue date en faveur d’une plus grande transparence et de la lutte contre la corruption dans l’éducation » , a déclaré Suzanne Grant Lewis, directrice de l’IIPE.

« Impossible de nous reposer sur nos lauriers tant que des millions d’enfants ne peuvent toujours pas bénéficier de l’éducation qui leur est due en raison d’une éthique laxiste dans ce secteur. Les détournements de fonds, les enseignants fantômes et autres faux diplômes continuent d’accaparer des ressources pourtant indispensables, a précisé Muriel Poisson, responsable à l’IIPE des activités de recherche sur les questions d’éthique et de corruption dans l’éducation. Améliorer l’expérience des utilisateurs d’ETICO s’inscrit dans notre volonté renouvelée de nous engager dans cette lutte mondiale contre un fléau qui n’épargne aucun pays. »

Ces vingt dernières années, de nouveaux outils de diagnostic tels que les enquêtes sur les dépenses et la prestation de services (EDPS) ont été conçus pour permettre aux décideurs politiques de mesurer l’ampleur des détournements de fonds dans leurs systèmes éducatifs. Des stratégies très diverses ont également été mises en place pour éliminer les enseignants fantômes des listes officielles, améliorer la transparence dans la sélection des éditeurs de manuels ou encore réduire la fraude académique. À présent, de nouvelles initiatives portant sur l’utilisation des données ouvertes favorisent la redevabilité à tous les échelons.

Decouvrez le nouveau ETICO

En faisant l’inventaire de la diversité d’outils, de stratégies et de résultats d’études existants aujourd’hui, la nouvelle version d’ETICO fournit à la communauté mondiale l’occasion de renouveler son engagement à combattre la corruption.

ETICO est utile aux experts de la lutte anti-corruption qui travaillent dans les ministères, les organisations et agences internationales, les organisations non gouvernementales, les universités et les instituts de recherche, ainsi qu’aux décideurs politiques et autres acteurs. Ses principaux contenus sont disponibles en anglais, en français et en espagnol. Y figurent notamment :

  • une base de données comprenant plus de 800 ressources, dont des études de cas, des outils analytiques et des documents propres à chaque pays,
  • plus de 1 000 articles de presse couvrant le sujet de corruption dans l’éducation, de 2001 à nos jours,
  • une médiathèque de courts-métrages,
  • un calendrier des événements dans le monde entier,
  • un bulletin trimestriel sur l’éthique et la corruption dans l’éducation (abonnez-vous ici)
  • un blog présentant les initiatives innovantes pour combattre la corruption.

Il existe à présent davantage de possibilités pour les utilisateurs de s’impliquer, de partager les ressources qu’ils trouvent sur le sujet et de contribuer au blog. La fonction de recherche, améliorée, permet de parcourir des milliers de documents et d’articles nationaux comme internationaux, ainsi que les supports de formation et les conclusions des recherches de l’IIPE de ces quinze dernières années.