Plagiat : l’arbre qui cache la forêt

Namia Akhtar
The Daily Star
La fraude académique atteint des proportions dramatiques au Bangladesh, depuis le copiage de musique ou des devoirs à la maison jusqu’à l’achat de thèses toutes faites. La triche contractuelle et le plagiat sont des phénomènes récurrents chez les étudiants mais qui touchent aussi certains membres du corps enseignants à Dhaka University. Sans oublier les nombreux incidents provoqués par des étudiants militants dans des partis politiques, qui obligent les enseignants à leur accorder leur examen même s’ils ont fait des erreurs ou ne se sont pas présentés aux épreuves.

Plagiarism: A symptom of a much larger problem in our culture

Namia Akhtar
The Daily Star
Academic fraud takes place in epic proportions in Bangladesh, from copying music to copying homework and buying readymade thesis. Contract cheating and plagiarism are not only widespread among students, but it is also practiced by some faculty members of Dhaka University. Also, there are many incidents of the student wing of political parties forcing professors to pass them in an exam after submitting a wrong answer script or without even appearing for it.

Miembro del Parlamento de Bangladesh 'contrata a ocho sustitutos para tomar exámenes'

BBC News
Un miembro del Parlamento de Bangladesh, que ocupa uno de los 50 asientos reservados para mujeres, fue expulsada de una universidad, después que contrató a ocho sustitutas para que hicieran sus exámenes. Según la vicerrectora de la Universidad Abierta, la matrícula de la MP había sido cancelada y no se le permitirá volver a tomar exámenes en la universidad.

Une parlementaire du Bangladesh avait payé huit personnes pour passer des examens à sa place

BBC News
Une député, qui occupe l’un des 50 sièges réservés aux femmes au sein du parlement du Bangladesh, vient d’être exclue de l’université pour avoir embauché huit personnes censées passer des examens à sa place. Selon le vice-recteur de l’Open University, l’inscription de la député a été annulée et celle-ci ne pourra plus jamais se représenter à un examen dans cette université.

Bangladesh MP 'hired eight proxies to sit exams'

BBC News
A Bangladeshi Member of Parliament, who holds one of the 50 seats reserved for women, was expelled from the university after hiring up to eight proxies to take her exams. According to the Open University's vice-chancellor, the MP’s registration has been canceled and she would not be allowed in any examination under the university again.
Subscribe to RSS - Bangladesh