14.06.2021 | News

Webinaires de lancement de l’IIPE : diffuser les études de cas sur le gouvernement ouvert auprès des acteurs locaux

Pour contribuer à la diffusion de sa série d’étude de cas sur les différentes dimensions du gouvernement ouvert au niveau national, l’IIPE organise plusieurs webinaires en collaboration avec des partenaires locaux.

Dans le cadre de sa stratégie à moyen terme 2018-2021, l’IIPE a lancé un nouveau projet de recherche destiné à analyser l’essor du mouvement en faveur du gouvernement ouvert et des possibilités qu’il offre pour améliorer la transparence et la redevabilité du secteur de l’éducation. À cette fin, l’Institut a réalisé une analyse des documents disponibles, une enquête mondiale, deux études thématiques et sept études de cas. Ces dernières illustrent la diversité des initiatives relatives au gouvernement ouvert dans l’éducation de par le monde ; chacune porte sur une dimension précise du gouvernement ouvert : politique ouverte, budget ouvert, commande publique ouverte et audits sociaux. Elles ont été réalisées en Colombie, en Inde, à Madagascar, au Pérou, au Portugal, en Ukraine et aux États-Unis.

Dans le contexte de la pandémie mondiale, l’IIPE a cherché des façons nouvelles et créatives de communiquer les résultats de recherche aux parties concernées. Étant donné que dans les études de cas figurent une série de recommandations utiles pour les acteurs nationaux, l’Institut a décidé de mobiliser les partenaires locaux pour les faire circuler à l’échelle des pays. Plusieurs webinaires de lancement ont ainsi été organisés en collaboration avec les auteurs de chaque rapport, basés dans le pays de l’étude, afin d’encourager les débats parmi les parties prenantes locales sur les enseignements tirés de ce projet de recherche de l’IIPE et de diffuser les résultats dans les réseaux nationaux plus vastes.

À l’occasion du webinaire de lancement de l’étude de cas colombienne axée sur la commande publique ouverte dans le programme des repas scolaires à Bogota, l’ancienne sous-secrétaire de l’éducation et un spécialiste principal des marchés publics en poste à la Banque interaméricaine de développement ont réfléchi avec les participants à la réduction des défaillances du marché permis par l’accès public aux informations. Les participants ont aussi examiné les possibilités de transposer sur d’autres sites les enseignements tirés dans le cadre du projet sur les repas scolaires à Bogota.The new Colombia Compra Eficiente process allowed us to detect corrupt practices”, Adriana Gonzalez, Former Sub-Secretary of Education in Bogotá. 

Le nouveau processus Colombia Compra Eficiente nous a permis de déceler des pratiques de corruption (Adriana Gonzalez, ancienne sous-secrétaire de l’éducation à Bogota)

Le webinaire sur Madagascar a porté sur la politique ouverte au sein des structures locales de concertation (SLC) des municipalités de Sahanivotry et Masindray. Parmi les participants figuraient des élus municipaux, des fonctionnaires responsables de l’éducation aux niveaux local et national et deux citoyens membres des structures locales de concertation. Ensemble, ils ont débattu de l’utilisation des espaces locaux de concertation pour ce qui est d’améliorer la qualité de l’éducation, de l’importance de la responsabilité sociale dans la gestion de l’éducation et de la nécessité d’une relation de confiance entre les parents et les autorités éducatives.

Les SLC sont des structures instructives, consultatives et participatives, dont la légitimité importe autant que leur légalité. Elles engagent les pouvoirs publics locaux à répondre à l’exigence d’amélioration de la part des citoyens (Harilanto Ravelomanantsoa, auteur de l’étude de cas)

Pour le lancement de l’étude de cas sur le budget ouvert en Ukraine, les autrices ont invité le fondateur de la plateforme Open School (OS), la responsable d’un service local d’éducation, une représentante de la société civile ainsi que des utilisateurs de la plateforme OS. Le webinaire a donné lieu à un débat éclairant sur les objectifs, les avantages, les défis et les conditions de la réussite dans le cadre de l’introduction de plateformes numériques en vue de l’établissement de budgets scolaires ouverts. 

Le cas du budget scolaire ouvert en Ukraine montre bien que le gouvernement ouvert est en mesure de faire évoluer les relations entre les parties prenantes de haut niveau pour les inciter à coopérer et à co-créer. Cette transition ne peut cependant pas avoir lieu sans une confiance mutuelle et une mobilisation réciproque (Oksana Huss, co-autrice de l’étude de cas)

En se fondant sur ces riches débats tenus au niveau local, et sur la base d’une analyse comparative des différentes études de cas, l’IIPE a formulé à l’intention des participants de chaque site une série de recommandations initiales visant à améliorer les initiatives relatives au gouvernement ouvert. Il s’agit de :

  • Mobiliser des acteurs et des institutions spécialisés pour qu’ils appuient l’initiative : pouvoirs publics locaux, organisme public d’achat, organisations de la société civile, etc.
  • Veiller à ce que le processus de concertation ne permette pas uniquement d’accéder à l’information mais qu’il favorise également des échanges plus généraux entre les parties prenantes
  • Proposer à l’intention de toutes les parties prenantes des formations de renforcement des capacités, notamment des cours spécialisés (par exemple une formation technique sur l’utilisation des plateformes informatiques, une expertise juridique sur les marchés publics, l’établissement de plans de développement des écoles, etc.)
  • Prévoir différents moyens de formuler des retours, par exemple des dialogues en présentiel, des outils en ligne, une ligne téléphonique directe, et rendre visible les effets qu’ont eus les observations ainsi communiquées

Deux autres études (une étude de cas sur les audits sociaux et un document thématique sur les comités de gestion scolaire, les deux dans le contexte de l’Inde) seront officiellement présentées en juillet. La dernière étude de cas de cette série sera publiée en septembre 2021.