Le Plagiat de la recherche scientifique

Author(s) : Guglielmi , Gilles J.; Koubi, Geneviève

Imprint : Paris, LGDJ, 2012

Collation : 230 p.

Le plagiat touche toutes les disciplines scientifiques. Le plagiat fragilise la société de la connaissance. La question est d'importance au sein des communautés scientifiques de toute la planète. Son analyse interpelle les étudiants, les doctorants, les chercheurs et les enseignantschercheurs dans les universités et les laboratoires, publics et privés. Elle intéresse aussi tous ceux qui, dans tous les secteurs, sont conduits à produire des rapports et des études. Si, la plupart du temps, devant tout plagiat constaté, parfois assimilé à une fraude scientifique, chacun s'en indigne, son traitement social plus que juridique demeure mesuré. Les développements de la société de l'information ont transformé le rapport de chacun à la création authentique, à l'originalité créatrice. Les savoirs par la recherche, publique ou privée, ne peuvent progresser si la duplication, la répétition et l'imitation se perpétuent. Le plagiat, quelles que soient ses formes, du copier-coller jusqu'au travestissement falsificateur des projets ou des résultats de recherche d'un autre que soi, mérite désormais un traitement juridique qui soit à la hauteur des risques qu'il fait courir à la société de la connaissance. Le plagiat ne se limite pas au manquement d'un individu à la déontologie professionnelle, non plus qu'à un dysfonctionnement de la République des Lettres. C'est à la République tout court qu'il porte préjudice. Il constitue un violent coup de canif dans le contrat social. Les contributions réunies dans cet ouvrage. Le plagiat de la recherche scientifique présentent les approches de ce phénomène afin de repérer ses fondements, ses formes, les lieux de son éclosion; elles conduisent à réfléchir aux moyens de le prévenir ou de le sanctionner, en évitant de porter atteinte à l'indépendance de la recherche.

  • Academic fraud, Plagiarism, Anti-corruption strategies, Legal framework, Economic and social development, Educational management, University administration, Ethics, Research, Students, Student behaviour, University staff, Higher education, Private education