Utiliser les données ouvertes sur les écoles pour améliorer la transparence et la responsabilité en Indonésie

Cette étude de cas a pour objet de comparer et de mettre en regard deux initiatives récentes, Sekolah Kita et Cek Sekolahku, mises au point en Indonésie dans les cinq dernières années.

Télécharger l'étude de cas ici (en anglais)

 

Lancé en 2015, Sekolah Kita est une initiative gouvernementale relative aux tableaux de bord des écoles, élaborée et gérée par le ministère indonésien de l’Éducation et de la Culture. Cek Sekolahku a été mis en place en 2014 par Transparency International Indonesia (TII), une organisation de la société civile. Le site de Sekolah Kita stocke les données de toutes les écoles indonésiennes, publiques comme privées, de la maternelle aux établissements d’enseignement secondaire supérieur, ainsi que les centres d’apprentissage des instituts d’éducation non formelle de tout le pays.

Cek Sekolahku est mis en œuvre dans 182 écoles de cinq districts, tant dans des kabupaten (départements) que des kota (villes). Bien que ce programme ne soit pas national (l’Indonésie compte plus de 400 districts), les données sur les écoles publiées sur le site web de Cek Sekolahku, y compris les profils des établissements et les plaintes, peuvent être consultées par n’importe qui.

« Une fois le système en ligne en place, élèves et parents se sont sentis en meilleures conditions pour soumettre leurs commentaires aux écoles. »

L’étude a porté sur deux groupes de participants : les informateurs clés et les acteurs scolaires. Au total, 548 personnes ont participé à l’enquête. Les données ont été recueillies auprès de 17 établissements secondaires de premier cycle dans trois districts (Semarang, Makassar et Bojonegoro) où les deux initiatives étaient en place.

Sekolah Kita et Cek Sekolahku sont tous deux des initiatives pionnières dans le secteur éducatif indonésien. Avant elles, il n’existait pas de tableaux de bord des écoles en ligne à l’échelle nationale par lesquels les parties prenantes et le public auraient pu faire des retours ou formuler des plaintes directement aux écoles. Ces deux initiatives ont été élaborées comme outils stratégiques d’amélioration de la qualité de la gestion des établissements grâce à la participation des acteurs. Comparer Sekolah Kita et Cek Sekolahku permet de tirer des leçons susceptibles d’aider les responsables politiques et les gestionnaires de l’éducation à prendre des décisions éclairées concernant l’élaboration et la mise en œuvre de politiques sur les données éducatives ouvertes, avec l’objectif de promouvoir la transparence et la responsabilité dans le secteur de l’éducation.

Recommandations choisies

  1. Définir et afficher clairement la théorie du changement lors de l’élaboration des tableaux de bord des écoles
  2. Donner la priorité aux ensembles de données importants pour les parents
  3. Intégrer les efforts de transparence dans le plan directeur des mesures visant à l’amélioration des écoles
  4. Intégrer les efforts de transparence dans les stratégies visant à l’amélioration des écoles

En savoir plus

À propos de l’auteure

Nisa Felicia est doyenne de la Faculty of Education à l’université Sampoerna, à Jakarta (Indonésie). Elle travaille également comme chercheuse au centre pour les études et politiques éducatives (Pusat Studi Pendidikan dan Kebijakan), une association indonésienne. Elle est titulaire d’un doctorat du Department of Educational Policy and Leadership de l’université d’Albany (État de New York). Sa thèse portait sur les opportunités éducatives des élèves de primaire en Indonésie orientale.