Chartes éthiques et fraude académique

Le phénomène de la fraude académique, en plein essor, touche autant les pays développés que les pays en développement. Il peut prendre différentes formes, de la tricherie lors d’examens aux enjeux importants à des dérapages graves dans la conduite de réformes en passant par le plagiat ou les faux diplômes. L’IIPE rend compte de ces pratiques dans son ouvrage « Lutter contre la fraude académique : vers une culture de l’intégrité ». Dans certaines régions du monde, notamment les pays de l’ex-Union soviétique, ce phénomène prend des proportions dramatiques. L’Ukraine a ainsi créé un organisme indépendant d’évaluation extérieure des résultats scolaires pour promouvoir un accès plus transparent à l’enseignement supérieur (lire le rapport).

Plusieurs tendances à l’échelle mondiale favorisent la fraude académique, comme la diversification de l’offre d’enseignement supérieur et des dispositifs de prestation, la concurrence accrue entre étudiants et établissements, la mondialisation et l’éducation transfrontalière. Dans son rapport de 2007 consacré au Réseau mondial pour l’innovation dans l’enseignement supérieur (GUNI), l’IIPE analysait ces nouveaux défis avant de proposer six pistes d’action pour y remédier :

  • adopter des critères transparents pour réglementer le marché ;
  • réduire les risques de conflits d’intérêt ;
  • adopter des normes et des codes de pratiques pour l’intégrité académique ;
  • mobiliser des instruments de gestion plus efficaces et transparents ;
  • faciliter l’accès du public aux informations ;
  • mettre en place et exploiter des indicateurs de sensibilisation (« signaux d’alarme »).

Cliquer ici pour l’article consacré à la fraude dans le rapport de GUNI.

L’IIPE contribue à l’élaboration de stratégies permettant aux pays d’améliorer l’accès à l’université et de créer des chartes éthiques pour ces établissements. Récemment, il a aidé l’université de Rabat (Maroc) à se doter d’un telle charte, en détaillant les conditions préalables indispensables pour l’application concrète d’un tel texte, en prônant l’implication du corps enseignant et des étudiants à chaque étape de son élaboration et en recommandant la mise en place de dispositifs pour garantir son respect. Pour plus d’informations sur la collaboration de l’IIPE avec l’université de Rabat, cliquer ici.

Intégration de l'éthique et de lutte contre la corruption dans l'enseignement supérieur

Consulter les lignes directrices élaborées par l’Association Internationale des Universités et l’Observatoire de la Magna Charta

Consulter les lignes directrices élaborées par le Council for Higher Education Accreditation (CHEA) des États-Unis

 

par Hallak and Poisson

Ce document replace dans son contexte la banalisation de la fraude académique et des pratiques corrompues dans les processus d’assurance qualité et d’accréditation.