02.09.2015

L'IIPE apporte son expertise à la 16ème IACC

De concert avec les chefs d'Etat, les organisations internationales, la société civile et le secteur privé, l'IIPE prendra part à la 16ème Conférence internationale anti-corruption, du 2 au 4 septembre en Malaisie.
Organisée tous les deux ans, le thème de la conférence de cette année est « Mettre fin à l'impunité : Peuple. Intégrité. Action. »
Reconnu comme un acteur clé dans la lutte contre la corruption dans l'éducation, l'IIPE prendra part au débat Engager les professionnels de demain dans les principales initiatives anti-corruption. L’éducation offre une occasion unique pour les sociétés de résister contre la corruption à travers ses meilleurs ambassadeurs : la génération des dirigeants et des professionnels de demain.
Alors que l'éducation peut être une arme contre la corruption, il est également essentiel qu'elle soit dépourvue d’un tel fléau. Animé par Muriel Poisson, responsable de l’équipe Recherche et développement de l’IIPE, le débat explorera comment la communauté mondiale peut renforcer l'intégrité dans l'enseignement supérieur dans le monde entier grâce à une gamme de mesures simples, mais efficaces. En galvanisant un éventail de parties prenantes, des efforts peuvent aussi amener les étudiants à adopter des valeurs telles que la transparence et la responsabilisation, et les équiper d’outils et de compétences qui leur permettraient de poursuivre la lutte contre l'impunité et la corruption. Vous trouverez plus d’informations sur le site de la IACC.
Pendant l'événement, suivez la plateforme ETICO de l'IIPE sur Twitter et interagissez avec notre experte grâce au hashtag officiel #16IACC.
Jeudi 3 septembre 2015 • 08:30 - 10:30

MODERATRICE :
Muriel Poisson, responsable de l’équipe Recherche et développement de l’Institut International de Planification de l’Education de l’UNESCO

PARTICIPANTS :
Khairul Anuar Che Azmi, Département intégrité, Universiti Sains Malaysia, Malaisie
Ronald E. Berenbeim, The Conference Board
Jorge Mori, Universidad Coherente
Edda Müller, Transparence Internationale, Germany

RAPPORTEUR :
Arantxa Guillan Montero, conseillère principale de programme, U4 Anti-Corruption Resource Centre