17.01.2018

Forum politique international sur l’utilisation des données ouvertes sur les écoles pour lutter contre la corruption

L’IIPE organise à Manille, en collaboration avec le ministère de l’Éducation des Philippines, un Forum politique international qui aura pour thème 'L’utilisation des données ouvertes sur les écoles pour améliorer la transparence et la responsabilité dans l’éducation'.

Ce Forum, qui se déroulera du 24 au 26 janvier 2018, réunira les chercheurs impliqués dans une étude comparative de l’IIPE, des responsables politiques d’une quinzaine de pays ainsi que des représentants de la société civile, afin de discuter et d’échanger sur les initiatives concernant les données ouvertes sur les écoles menées en Asie, en Afrique et en Amérique latine. Ces discussions porteront sur les options politiques essentielles pour faciliter l’accès à des données plus fiables et efficaces, dans le but d’améliorer la prestation de services éducatifs et de réduire la corruption dans ce secteur.

L’accès public à l’information est largement reconnu comme l’un des moyens les plus efficaces pour améliorer la transparence et la responsabilité dans l’éducation. Les autorités éducatives ont ainsi la possibilité de vérifier les progrès et les résultats scolaires et de détecter les blocages ou mauvaises pratiques dans le système éducatif. Cette méthode peut également permettre d’identifier le type de mesures à prendre pour améliorer la prestation de services éducatifs dans leur ensemble.

Dans ce cadre, de nombreux gouvernements et organisations de la société civile utilisent des tableaux de bord des écoles pour partager les informations à l’échelon des établissements. Cet outil peut renseigner sur de nombreux aspects du milieu scolaire – nombre d’étudiants inscrits, niveau de réussite, financement, qualifications des enseignants, rapport élèves/enseignants, matériel et équipements scolaires, livres de classe. Ces données peuvent permettre à la communauté scolaire (et notamment aux parents) de vérifier si l’établissement a reçu tous les services et ressources auxquels il a droit.

Si les atouts des tableaux de bord scolaires sont évidents, il reste encore beaucoup de questions sans réponse sur la manière de sélectionner, présenter et utiliser efficacement les données. Au cours du Forum, les participants travailleront sur les problématiques suivantes : quelles sont les données les plus importantes pour améliorer la transparence et mettre au jour la corruption ? Comment s’assurer de  la fiabilité d’une information ? Les données ouvertes comportent-elles des effets négatifs qu’il convient de prendre en compte ? Ils se pencheront également sur les mesures concrètes à prendre pour s’assurer que les données, une fois rendues publiques, ont des incidences réelles sur la responsabilité.

Le Forum s’appuiera sur les principales conclusions d’un programme de recherche de l’IIPE relatif aux données scolaires ouvertes mené en Australie, au Bengladesh, en Inde, en Indonésie, au Pakistan et aux Philippines. Les auteurs de deux états des lieux sur l’Afrique et l’Amérique latine seront également présents. En tout, 15 pays (l’Australie, le Bengladesh, la Chine, la Colombie, le Ghana, l’Inde, l’Indonésie, la Malaisie, le Mexique, le Népal, le Pakistan, les Philippines, la République de Corée, le Sri Lanka et la Thaïlande) seront représentés par leurs responsables chargés des données ouvertes sur les écoles au sein des ministères de l’Éducation. Assisteront aussi à l’événement d’importantes  organisations de la société civile impliquées dans la promotion de  l’accès aux données éducatives, dont CheckMySchool, Accountability Initiative, Pratham et Transparency International. Les discussions aboutiront à la formulation de lignes directrices destinées à améliorer l’accès à des informations plus fiables, utiles et efficaces.

Retrouvez très bientôt les moments importants et les conclusions du Forum politique qui aura lieu du 24 au 26 janvier.

Pour en savoir plus, contacter Muriel Poisson (m.poisson@iiep.unesco.org).