Améliorer la transparence et la responsabilité grâce à l'accès public aux données scolaires

Lundi 10 octobre, un groupe de décideurs et de responsables de haut niveau dans  l'éducation, venus de sept pays de la région, se réunissent à Sydney, en Australie pour le début de la visite d'étude  ‘My School’. Cette activité de quatre jours, organisée  par l’Agence australienne des programmes d’études, d’évaluation et d'information (ACARA) et l'Institut international de planification de l'éducation de l'UNESCO (IIPE),  étudiera  comment les données ouvertes peuvent servir à améliorer la transparence et la responsabilité dans les écoles de la région Asie-Pacifique.

25/11/2016 | News

Lancée en Australie il y a huit ans, l'initiative ‘My School’ fournit aux éducateurs, aux  parents  et à la communauté des informations importantes sur chaque école australienne dans un format facilement accessible et partageable. Elle contient également des données sur le profil des élèves, le nombre d'inscriptions, le taux de fréquentation, les performances et les niveaux et sources de financement de chaque école.

Rassemblement régional

Au cours de cette visite d'étude, des représentants des ministères de l'éducation, des organisations de la société civile et des associations de parents d'élèves vont s’inspirer des leçons tirées du projet My School et réfléchir sur les limites de cette initiative. Ils examineront comment My School peut être utilisé comme une étude de cas fournissant des comparaisons et des indications utiles pour les initiatives dans leurs propres pays, tout en prenant en compte les effets potentiellement néfastes de l'accès du public à l'information. Ces participants de haut niveau représentent le Bangladesh, l'Inde, l'Indonésie, la Nouvelle-Zélande, le Pakistan, les Philippines et le Népal.

Les participants arrivent en Australie bien préparés avec des exemples d’initiatives dans leur propre pays, leur impact et leur public. Ils compareront les limites et les succès de ces projets, et les limites imposées dans chaque pays à la collecte de données et à leur partage.

Visites d'écoles et séances de restitution

Ces discussions seront enrichies par des présentations faites par des autorités australiennes et d’autres parties prenantes de l'initiative My School, telles  que les associations de parents et les médias. Il y aura également des visites d'écoles pour donner aux participants une compréhension du fonctionnement et des limites de My School du point de vue des utilisateurs frontaux. Vers la fin de la visite d'étude, les équipes de chaque pays participeront à des séances de discussion ouvertes afin de partager avec le groupe leurs réactions et les leçons qu'elles ont tirées.

Cette visite contribuera à une meilleure compréhension des projets de la région sur les données   ouvertes dans le secteur de l’éducation. Elle a également pour but d’aider les participants à réussir  la formulation et la mise en œuvre de leurs propres initiatives concernant les données ouvertes dans le domaine de l’éducation. Grâce à ces échanges, il y aura un dialogue accru entre les parties prenantes, qui servira de base pour la formation d’un réseau et d’une coopération régionale.