Forum anti-corruption en Russie

Muriel Poisson, responsable de l'équipe Recherche et développement de l'IIPE, était invitée au deuxième forum de lutte contre la corruption de Sibérie, consacré à la conception et au déploiement d'une formation anti-corruption pour les agents publics.

01/12/2016 | News

Organisé les 15 et 16 septembre 2016, ce forum a abordé différents thèmes, dont l'importance de la formation anti-corruption pour prévenir de telles pratiques ; le contenu des programmes de formation anti-corruption (y compris pour l'auto-formation) ; les approches pédagogiques pour promouvoir l'éthique ; l'accessibilité des supports de formation anti-corruption pour les fonctionnaires ; le rôle des universités et des instances chargées de l'application des lois dans la conception des programmes de formation ; et l'implication des médias, publics et privés. Les intervenants ont décrit un large éventail de programmes de formation, conçus et mis en œuvre dans le kraï de Krasnoïarsk, la plus grande province de Russie.

Des hauts responsables de la province et de la ville de Krasnoïarsk ont pris part à ce forum ainsi que des membres élus de l'assemblée provinciale et des responsables du centre de lutte contre la corruption créé au sein de l'université fédérale de Sibérie - sans oublier des avocats, des représentants de la société civile et des membres des médias, publics et privés, soit près de 200 personnes au total.

Muriel Poisson est intervenue à deux reprises : dans sa première conférence, elle a présenté des programmes de formation anti-corruption déployés dans le secteur de la santé et de l'éducation et pour les entreprises, consacrant sa seconde intervention à des programmes de formation destinés aux fonctionnaires des ministères de l'Éducation et aux enseignants. Elle a insisté sur l'utilité de recourir à des études de cas pratiques pour s'assurer de la compréhension et de l'engagement des participants, affirmant par ailleurs que la transparence et la responsabilité doivent faire partie intégrante des procédures de gestion du personnel. Tout au long de ses exposés, elle s'est appuyée sur l'exemple de pays ayant testé ce type d'approches, comme la Bulgarie et la Hongrie.

Les participants connaissaient parfaitement bien nos travaux et c'est pour moi une intense satisfaction ", a déclaré Muriel Poisson.

Certains se sont largement inspirés d'ouvrages de l'IIPE pour concevoir leurs propres manuels et consignes de formation, comme " Écoles corrompues, universités corrompues : que faire ? ".

L'IIPE se réjouit de poursuivre sa coopération avec l'université fédérale de Sibérie et la province de Krasnoïarsk à travers, par exemple, des activités conjointes de recherche dans ce domaine.